Blender 3D : Apprendre la 3D avec Blender

Un vaste programme… Et voici mes conseils qui valent ce qu’ils valent!

I/ Ma méthode d’apprentissage

Pour être nouveau dans Blender je peux seulement vous conseiller de vous concentrer sur l’objectif que vous voulez atteindre et si vous êtes débutant d’ingurgiter des tonnes d’heures de visionnage de tutos pour essayer de cerner au maximum ce qu’il est possible de faire et surtout comment et si besoin à quel prix!
Blender est un logiciel libre et c’est une véritable trousse à outils avec une communauté très riche donc le plus dur au début sera de trouver le compromis entre le temps que vous souhaitez y consacrer, l’argent que vous avez et le résultat final que vous voulez obtenir.
Un exemple concret : si votre seul objectif est de faire des rendus réalistes de votre future maison ou des rendus de paysages il sera peut-être judicieux de vous tourner vers des addons (comme Botaniq, etc) qui vont vous permettre d’économiser des semaines de modélisation et de vous concentrer sur votre objectif : placement du décor, etc
Si vous cherchez à imprimer en 3d des boitiers, n’hésitez pas à consulter les banques d’objets 3d (en bas de cet article)

Si vous voulez vraiment apprendre à vous servir à 100% de Blender dans tous les domaines il va vous falloir du courage et une bonne méthodologie! Enfin, si vous avez de l’argent à dépenser, vous trouverez sûrement des formations complètes et de qualité qui vous guideront et vous feront gagner un temps précieux. A noter qu’il existe aussi des formations basiques gratuites que.. Je n’ai pas suivies. J’ai préféré suivre des chaines de tutos que je vais vous livrer au fur et à mesure et un peu partir à l’aventure!

A/ Être curieux

La première étape du processus commence toujours par des recherches! Recherche de bases de travail, travaux déjà réalisés, etc mais il est aussi bien important de prendre conscience de tout l’environnement autour du logiciel. Il faut regarder des tonnes de tutos sur youtube, etc et les trier (éliminer les vieilles versions de Blender, les vidéos qui ne montrent pas les raccourcis, etc) pour suivre les personnes que vous comprenez (aussi bien en Anglais qu’en Français!). Même sans avoir installé le logiciel, vous verrez tout ce qu’il est possible de réaliser et ça va vous motiver! Mon objectif étant de classer et de retrouver facilement mes tutos préférés par thème : mon blog peut vous aider!

Si vous prenez le train il existe aussi des livres bien notés qui vont vous permettre de débroussailler tout le vocabulaire autour de la modélisation… Vertex, sommet, vertices, meshes, etc (oui.. Vous pouvez aussi lire mes différents articles dans le train). Venant du monde de la CAO (Conception Assistée par Ordinateur ou Computer Aided Design), je suis partisan de laisser les interfaces en Anglais pour la simple raison que tous les logiciels, addons, etc vont l’être (j’ai été traumatisé par l’abomination de l’interface de catia V4 : heureusement que derrière son Franglais et son ergonomie il couvrait tout un univers de simulation, etc ).

B/ Etablir un plan de formation

Pour être efficace il faut suivre une certaine logique d’apprentissage. Cela ne sert à rien d’apprendre le texturage si vous ne connaissez pas les UV ou de commencer à sculpter sans comprendre le maillage. Et là il faut être rigoureux, malin et ne pas partir dans tous les sens. Une astuce? Cherchez des formations payantes sur internet pour le domaine auquel vous vous intéressez, comparez les plans de formations et vous pourrez en déduire les points importants à apprendre et leur ordre d’apprentissage. Regardez aussi les sommaires des livres, cela peut vous aider à structurer votre apprentissage. Mon plan? C’est celui de mon article précédent : le sommaire!

Je me répète mais il est très important de cibler l’utilisation que l’on veut faire de Blender car votre formation va en dépendre. Évidemment les bases sur l’interface, les raccourcis, les concepts de création (mode Objet/Edition, etc) seront similaires mais la façon de modéliser pourra totalement changer notamment si vous devez utiliser des addons pour vous aider. De plus les domaines d’utilisation de Blender sont nombreux :

  • Conception non destructive utilisée surtout en CAO pour modéliser des pièces mécaniques mais avec Blender, qui n’est pas un logiciel de CAO, ce sera plus une approche booléenne semi-paramétrique. Des addons comme BoolTool, LoopTool, etc seront d’une aide précieuse!
  • Conception géométrique /maillée/surfacique. Par opposition à la conception non destructive, cette méthode est dite destructive. C’est le trésor de Blender! Vous pourrez également ajouter des addons qui vont rentre la modélisation polygonale plus conviviale!
  • Sculpture 3d. Blender s’est enrichi depuis quelques années d’un mode sculpture qui désormais concurrence des logiciels dédiés. Pixologic qui édite Zbrush a d’ailleurs sorti une version lite et gratuite « ZbrushCoreMini » (ex sculptris) pour continuer d’attirer des clients vers les versions payantes…
  • Simulation : Blender intègre des moteurs physiques pour le rendu des solides, fluides, etc
  • Architecture / Paysage : pour l’architecture Archimesh est un addon gratuit désormais intégré à Blender qui permet de créer facilement des projets d’architecture (création de pièces avec fenêtres, portes mais aussi mobilier). Il comble les lacunes de Blender dans le domaine et rend la conception paramétrique. Des addons comme botaniq, puresky, etc permettent eux de facilement créer des décors/environnements au rendu professionnel. Dans la version 2.9, vous aurez accès à un soleil paramétrable pour des rendus toujours plus réalistes!
  • Jeux : de nombreux tutos vous permettront de créer des assets pour les jeux et les exporter sous unity ou unreal engine.
  • Impression 3D : des addons simplifient l’export de vos modèles pour les rendre compatibles avec l’impression 3d.
  • Animation 2D/3D / montage vidéo : bien entendu Blender intègre tous les éléments pour créer vos vidéos d’animation…

La force de Blender qui fait de lui une solution viable pour les artistes professionnels et les amateurs c’est qu’il permet de couvrir toute la chaîne de création : modélisation, texturing, rendu, animation, etc. en utilisant tous les standards (textures PBR, export/import des formats 3D courants .obj, .stl, etc). Le fait qu’il soit libre a engendré au fur et à mesure des développements spécifiques pour couvrir des besoins pointus et vous trouverez des centaines d’addons pour améliorer la productivité ou combler des lacunes dans certains domaines.

C/ Pratiquer tous les jours

Il est tout à fait possible de se former tout seul sur Blender grâce à toutes les ressources disponibles mais il faut être conscient du temps et de la volonté nécessaires pour ne pas décrocher. C’est un investissement personnel sur le long terme qui se compte en années. Si vous désirez vous investir sérieusement l’idéal est peut-être même de vous faire un planning avec des objectifs.

Pour ceux qui veulent apprendre sans contraintes pratiquez quand même 5 à 10 minutes par jour, Blender est un univers si vaste que si vous ne l’ouvrez pas régulièrement votre cerveau va naturellement faire le tri des informations et mettre des raccourcis à la poubelle… Surtout si vous débutez!

II/ Mon plan de formation

Je vais juste partager mon expérience personnelle sur le début de ma formation et vous donner ce que je ne développerai pas dans d’autres articles.
Initialement j’étais parti sur l’apprentissage grâce au livre « La 3D libre avec Blender ». C’est un très bon livre, très complet mais au final j’ai décroché et j’ai carrément abandonné l’idée de pouvoir utiliser Blender… Je m’aperçois aujourd’hui que c’était plus dû à ma méthode qu’au livre. Je n’avais pas l’impression d’avancer dans mon projet personnel et arrivé au 1/3 du livre une nouvelle version de Blender est sortie.. J’ai arrêté de le lire par peur de suivre des informations inexactes. C’est 2 ans après que j’ai regretté de ne pas avoir simplement changé de méthode et continué d’apprendre autrement car j’ai eu beau cherché… Il n’y a pas mieux que Blender! J’ai replongé dans mes recherches et j’ai décidé de m’y remettre mais avec une méthode plus efficace. Avec des objectifs clairs d’apprentissage et surtout plus vivants en privilégiant les tutos vidéos. Ce blog est aussi pour moi le moyen d’assimiler mes connaissances, de partager les problèmes auxquels j’ai été confrontés dans mon apprentissage et d’y apporter des réponses. Cela permet d’avoir une approche différente comparée à des formations plus académiques. Voici en tout cas par quoi il vous faudra commencer..

A/ L’interface, la souris et la terminologie

J’ai cherché et visionné beaucoup de vidéos sur youtube d’auteurs qui utilisent Blender dans des domaines différents (conception mécanique, architecture, impression 3d, animation..) . Cela m’a permis de voir comment ils organisent leur espace de travail et m’a convaincu de me lancer à l’assaut de cette interface digne d’un A380 ( le gros avion qui ne vole plus mais qui devait avoir plein de boutons partout).

Pour découvrir l’interface les tutos spécialisés vont à mon avis trop vite à l’essentiel et vous en trouverez de nombreux sur des versions anciennes, passée en Français, etc. Sachez que la documentation de Blender est un trésor : elle est en Français et vous permettra de faire le lien entre les termes Français et Anglais. Elle vous permettra également de vous familiariser avec les termes utilisés dans le monde de la modélisation et de visualiser un peu toutes les techniques : https://docs.blender.org/manual/fr/2.91/

Ne la lisez pas non plus trop en détail car on retient mieux par la pratique! Essayez juste d’acquérir le vocabulaire, de bien visualiser les principales parties de l’interface car ce ne sera pas une perte de temps! Pour assimiler tout ça suivez des tutos très basiques de modélisation. Même si parfois c’est frustrant d’être perdu suite à une mauvaise manipulation (changement d’espace de travail ou de représentations, etc) : c’est en forgeant qu’on devient forgeron! Une fois le sujet de l’interface grossièrement dépoussiéré, il va falloir…

B/ Savoir tricoter et faire un beau maillage!

Euh.. Blog de couture? Presque! Tout Blender repose sur des maillages alors à moins de vouloir seulement réaliser de beaux cubes bien texturés et des sphères aux jolis reflets le début de l’apprentissage passera forcément par cette base : le maillage. En fait plus vous en savez sur le maillage, plus vous pourrez vous en passer pour commencer à modéliser.
Il vaut mieux commencer par regarder des tutos simples pour extraire les méthodes utilisées plutôt que de suivre un super tutoriel qui vous promet un paysage médiéval photoréaliste en 5 leçons! A la fin de ce genre de tuto, si vous êtes vraiment débutant, vous n’aurez rien assimilé et vous aurez perdu votre temps à reproduire bêtement.

Pour cela je vous conseille une série de tutos en Français que j’ai suivis et qui permettent de bien appréhender tout le processus nécessaire à la production d’une scène :

Une bonne prise en main mais surtout prise de conscience du workflow

On peut penser que l’auteur s’attarde parfois trop sur certains points et se perd (je dois avouer que j’ai parfois accéléré la vidéo) mais paradoxalement c’est pour cela que cette formation est une des meilleures approches que l’on peut avoir! Elle fait vraiment prendre conscience du travail à effectuer avant d’arriver à un résultat et l’auteur propose une réelle progression dans l’apprentissage de l’interface, des raccourcis, etc

C/ Savoir prendre des raccourcis

Que ce soit clair : Blender est fantastique mais pour réellement l’apprécier vous lirez partout qu’il faut absolument utiliser les raccourcis pour être productif et c’est VRAI. L’astuce pour les apprendre plus rapidement est de pratiquer Blender quotidiennement même si c’est de façon courte en faisant des petits tutos de 5 à 10 minutes centralisés sur une partie de la modélisation ( le bevel, etc). Le must pour les apprendre et les utiliser c’est de télécharger la map de raccourcis de Giudansky :

https://www.giudansky.com/illustration/infographics/blender-map

Vous pouvez aussi le suivre sur Facebook pour être informé des mises à jour.

Pour cette partie je vous conseille cette chaîne de tutos parfaites pour se concentrer sur un aspect précis que vous ne maitrisez pas forcément :

Une très bonne formation pour se concentrer sur les aspects purement techniques

Mikol propose des tutos clairs, concis et bien détaillés : le must pour passer en revue les fonctionnalités de Blender.
Je mets également toujours à la fin de mes articles des tutos vidéos en Français ou en Anglais pour illustrer mes propos et vous retrouverez des vidéos de cette chaine et d’autres pour la modélisation, les textures, etc

D/ Assimiler les bonnes pratiques de modélisation

Globalement en modélisation 3D sachez qu’il faut :
-Utiliser les fonctions de symétrie et répétition jusqu’au dernier moment. Utilisez au maximum le modifier Mirror pour diviser le temps de travail et éviter un travail répétitif qui consiste à appliquer une modification d’un côté… Puis de l’autre ! Cela est valable également pour les maillages de détails internes à un objet : n’hésitez pas à sélectionner une partie du maillage, à la convertir en objet, de le symétriser et de la re-fusionner ensuite!
-Pour le maillage maitrisez les edgeloop et faceloop qui vont vous permettre d’isoler plus facilement les faces désirées et soignez sa topologie.
Savoir faire un beau maillage est vraiment la base et il est important d’y passer du temps. Vous verrez ensuite que vous pourrez vous en passer pour certains projets mais même dans les tutos de modélisation géométrique rapide avec des addons vous serez toujours obligés à un moment d’y revenir (retopology).

C’est certain qu’en tant que débutant vous n’aurez pas toutes les cartes en main pour savoir quelle fonction utiliser pour être le plus efficace. Quand vous vous lancez dans la modélisation d’un nouvel objet, regardez si des tutos existent avec des formes similaires et inspirez-vous en et n’hésitez pas à en suivre plusieurs! Il n’y a que l’expérience qui va vous permettre au fur et à mesure de trouver les solutions les plus adaptées.

E/ Pratiquer pour ne plus hésiter à supprimer

Quand on débute et qu’on met 3h à faire une pomme on hésite à supprimer des parties de maillage et cela conduit parfois à faire du bricolage. N’hésitez pas à revenir sur vos premiers objets, à supprimer tout ce qui ne vous plaît pas et à recommencer en suivant 1 des multiples petits tutos centrés sur des astuces de modélisations!

III/ Les sources de formation gratuites

Vous l »avez compris l’achat d’un livre peut être une bonne idée pour commencer la formation (pour acquérir le jargon) surtout si vous n’avez pas les moyens ni l’envie d’être toujours connecté. A un moment par contre il va falloir se lancer et suivre des tutos alors voici quelques liens..

A/ Les sites généralistes

Les sites généralistes proposent des formations dans un peu tous les domaines et vous en trouverez également des gratuits ou à la carte qui concernent Blender. Voici les formations gratuites :
https://fr.tuto.com/blender/tuto-blender-gratuit.htm
https://www.udemy.com/topic/blender/?price=price-free&sort=popularity

Voilà par exemple un plan de formation dont vous pouvez vous inspirer (malheureusement le contenu date de la version 2.79 donc je ne vous conseille pas de la suivre :
https://www.udemy.com/course/introduction-to-blender-for-beginners/?LSNPUBID=0F1O0otUXQc&ranEAID=0F1O0otUXQc&ranMID=39197&ranSiteID=0F1O0otUXQc-HEFGI4IzenjnErp_L1AuAA&utm_medium=udemyads&utm_source=aff-campaign

B/ Les sites spécialisés de formation

Je ne vais pas mettre de sites spécialisés car souvent ces formations sont payantes et il s’agit de formation plus ou moins diplômante. Si vous voulez vous orienter vers une utilisation professionnelle tournez-vous vers les écoles d’infographie. Vous orienter vers un conseiller, rencontrer les établissements, créer un Compte Personnalisé de Formation, etc.

C/ La communauté Blender

La communauté est très active et vous trouverez des tonnes du tutos du plus simple au plus pro sur youtube.
Je suis (du verbe suivre) plusieurs chaines mais je ne vais pas les lister ici car elles concernent des sujets très variés. Par contre je donne toujours des liens vers ces vidéos dans mes articles en fonction de leur sujet (modélisation, animation, etc). D’ailleurs comme ici je parle d’apprendre la 3D avec Blender voici quelques tutos complets qui peuvent vous aider à commencer :

Une enclume qui permettra de voir plusieurs aspects de la modélisation
Une formation complète de la modélisation au texturing, rendering

CONCLUSION

Voici une vidéo youtube qui doit vous motiver pour commencer Blender :

Nous sommes d’accord.. prévoyez quelques années pour y arriver mais le résultat ne vous donne-t-il pas envie?